Biometrie-humaine.org
Image default
Sexualité

La dépendance sexuelle est-elle liée à une libido élevée?

Encore aujourd’hui, avoir une vie sexuelle riche et enchaîner les partenaires est perçu comme un tabou. Les termes pour qualifier les hommes et les femmes qui collectionnent les conquêtes ne manquent pas dans le vocabulaire allant du moqueur au plus péjoratif. Toutefois aimer le sexe et l’assumer, est-ce dissimuler un trouble sous-jacent ou est-ce juste une manière de vivre pleinement ? Nous vous disons tout.

Une libido élevée est-elle réellement un problème ?

Obsédé, nympho, pervers, notre société a un besoin impérieux de poser des mots sur les comportements, allant parfois jusqu’au jugement. Si l’hyperactivité sexuelle est mieux perçue lorsqu’elle est masculine, il n’en demeure pas moins qu’elle ne fait pas l’unanimité et peut avoir des conséquences sur le couple. Lorsqu’un homme a une libido développée et que sa partenaire ne peut suivre, il peut avoir tendance à multiplier les relations. Certains font le choix de contacter une escort Paris sur Tescort.com pour avoir des rapports sexuels sans engagement, mais aussi pour la discrétion. Avoir une vie sexuelle bien remplie parce que l’on aime faire l’amour peut certes être nuisible pour le couple, mais on ne saurait qualifier ce comportement de compulsif ou d’addict.

Hypersexualité et libido développée : quelle différence ?

L’hypersexualité est un aspect tout autre toutefois. En effet, d’après les experts, une libido élevée ne saurait présager du comportement addict d’un sujet. La norme sociale étant différente des besoins physiologiques. En effet, une personne souffrant d’hypersexualité aura tendance à vivre au quotidien avec des pensées sexuelles permanentes, des envies irrépressibles de passer à l’acte à tel point que cela pourrait avoir des conséquences néfastes. Les répercussions peuvent se faire sentir dans le milieu professionnel ou dans la vie personnelle et parfois même entraîner des troubles de l’humeur. Outre les conséquences sur la vie de couple, l’hypersexualité peut aussi être à l’origine d’une dépression, d’un stress, d’une irritabilité et modifier la personnalité. Il ne s’agit donc pas de la quantité de rapports sexuels effectués, mais plutôt d’un rapport pathologique avec le sexe. Il faudra donc envisager de se faire suivre par un addictologue.

Autres articles à lire

Chercher l’amour sur un site de rencontre

Ines

Couple : êtes-vous compatibles ?

Nathalie Silvin

Les relations sexuelles pour prévenir des cancers

administrateur

Combien de temps doivent durer les préliminaires ?

administrateur

Impuissance sexuelle : tout savoir sur les dysfonctions érectiles et comment les surmonter 

Emmanuel

La sexualité en maison de retraite : pourquoi pas ?

administrateur

Leave a Comment