Biometrie-humaine.org
Image default
Santé

Le CBD, tout d’horizon de ce cannabinoïde

Le CBD, tout d’horizon de ce cannabinoïde
Notez cet article

L’industrie du CDB est florissante, et selon des projections prudentes, elle devrait atteindre 23,7 milliards de dollars dans le monde en 2023. Les produits dérivés sont déjà nombreux : vin au CBD, cheeseburgers, aux cure-dents et aux sprays pour l’haleine, bon, cosmétique, etc. Parmi ses usages les plus courants, plus de 60 % en font usage pour lutter contre l’anxiété. Mais le CBD est également utilisé contre les douleurs chroniques, l’insomnie et la dépression. Bref ses usages sont nombreux, mais le CBD est-il réellement efficace ? Mais même si le CBD s’infiltre un peu partout dans l’industrie de la santé et du bien-être , beaucoup de gens trouvent encore le CBD un peu déroutant, surtout quand il s’agit de trouver la bonne façon de l’utiliser et de s’assurer que les produits que vous achetez sont vraiment de qualité. Voici donc un tour d’horizon du CBD pour vous aider à mieux appréhender ce cannabinoid en vogue.

Tout d’abord, qu’est-ce que le CBD ?

Le Cannabidiol, ou CBD, est “l’enfant” moins connu de la plante cannabis sativa ; son frère plus célèbre, le tétrahydrocannabinol, ou THC, est l’ingrédient actif, connu pour ses effets relaxants et euphorisants. La plante, qui trouve ses origines en Asie centrale, aurait été utilisée pour la première fois à des fins médicinales – ou rituelles – vers 750 avant J.-C., bien que d’autres estimations existent également. Si le sujet vous intéresse vous pouvez consulter la page https://verena-vegetal.com/huile-cbd-bio/.

Le CBD a -t-il des effets psychotropes ?

Non. En prenant du CBD, vous ne vous sentirez pas sédaté ou altéré de quelque manière que ce soit. Cependant, certaines personnes, pour des raisons inconnues, réagissent simplement différemment au CDB. Selon le Dr Chin, environ 5% des personnes disent se sentir altérées après avoir pris du CBD. Par ailleurs, les fleurs de CBD vendues dans la plupart des commerces ont encore des traces de THC, qui lui provoque des effets psychotropes. Le mieux reste donc de consommer des huiles de CBD pour éviter de consommer du THC.

Le CDB fonctionne-t-il réellement ?

Le CBD est présenté comme un remède contre l’anxiété, la dépression et le stress post-traumatique. Il est également commercialisé pour favoriser le sommeil. La popularité du CBD tient en partie au fait qu’il prétend être “non psychoactif” et que les consommateurs peuvent en tirer des bienfaits pour la santé sans perte de contrôle.

“Le CBD est prometteur dans de nombreuses voies thérapeutiques différentes car il présente l’avantage d’être relativement sûr”, a déclaré James MacKillop, co-directeur du Michael G. DeGroote Center for Medicinal Cannabis Research de l’Université McMaster à Hamilton, Ontario.

L’année dernière, la F.D.A. a approuvé l’Epidiolex, un extrait purifié de CBD, pour traiter les troubles rares des crises d’épilepsie chez les patients de deux ans ou plus, après trois essais cliniques randomisés, en double aveugle et contrôlés par placebo, menés auprès de 516 patients, qui ont montré que le médicament, pris en même temps que d’autres médicaments, aidait à réduire les crises. Ces types d’études sont la référence en médecine, dans lesquelles les participants sont divisés par hasard, et ni le sujet ni l’enquêteur ne savent quel groupe prend le placebo ou le médicament.

Cependant à date, la plupart des recherches sur le cannabidiol ont été menées sur des animaux, et sa popularité actuelle a dépassé la science. “Nous n’avons pas encore tout à fait compris le cours 101 sur le CDB”, a déclaré Ryan Vandrey, professeur associé de psychiatrie et de sciences du comportement à la faculté de médecine de l’université Johns Hopkins.

Le CBD aide-t-il à combattre l’anxiété et le stress ?

Pour les étudiants souffrant d’anxiété sociale généralisée, un entretien de quatre minutes, avec un minimum de temps pour se préparer, peut être une épreuve stressante. Pourtant, une petite expérience publiée dans la revue Neuropsychopharmacology a montré que le CBD semblait réduire la nervosité et les troubles cognitifs chez les patients souffrant d’anxiété sociale lors d’une simulation de prise de parole en public.

Cependant, une étude en double aveugle a révélé que des volontaires en bonne santé auxquels on avait administré du CBD n’avaient que peu ou pas de changement dans leur réaction émotionnelle à des images ou des mots désagréables, par rapport au groupe placebo. “Si c’est une drogue calmante, elle devrait modifier leurs réactions aux stimuli”, a déclaré Harriet de Wit, co-auteur de l’étude et professeur au département de psychiatrie et de neurosciences comportementales de l’université de Chicago. “Mais ce n’est pas le cas”.

De nombreux soldats rentrent chez eux hantés par la guerre et souffrant de stress post-traumatique ; ce qui les empêche de reprendre une vie normale. C’est pourquoi aux Etats-Unis, le département des affaires des vétérans finance sa première étude sur le CDB, en la couplant à une psychothérapie.

“Nos meilleures thérapies tentent de rompre l’association entre les rappels du traumatisme et la réponse à la peur”, a déclaré Mallory Loflin, professeur adjoint à l’université de Californie, San Diego, et chercheur principal de l’étude. “Nous pensons que le CDB, du moins dans les modèles animaux, peut aider à accélérer ce processus”. Alors que de grands essais cliniques sont en cours, les psychologues affirment qu’il n’y a pas encore de preuves irréfutables quant à la viabilité de ce traitement.

Le CBD favorise-t-il le sommeil et aide-t-il à lutter contre la dépression ?

Si vous souffrez de réveils nocturnes fréquents ou avez des difficultés à trouver le sommeil, le CBD pourrait potentiellement aider à soulager vos troubles du sommeil. En effet, le CBD peut être prometteur comme aide au sommeil mais jusqu’à présent, il n’y a pas eu d’essai randomisé, contrôlé par placebo et en double aveugle sur les troubles du sommeil et le CBD.

Le sommeil peut être perturbé pour de nombreuses raisons, notamment la dépression. Les rongeurs semblent mieux s’adapter aux conditions stressantes et présentent un comportement moins dépressif après avoir pris du CBD, selon une revue du Journal of Chemical Neuroanatomy. “Étonnamment, le CBD semble agir plus rapidement que les antidépresseurs classiques”, a écrit l’un des auteurs d’une nouvelle revue, Sâmia Joca, chercheur à l’Institut Aarhus des études avancées au Danemark et professeur associé à l’Université de São Paulo au Brésil, dans un entretien par courrier électronique. Bien sûr, il est difficile de détecter la dépression chez les animaux, mais les études que Mme Joca et ses collègues ont examinées suggèrent que dans les modèles d’exposition au stress chronique, les souris et les rats traités avec le CDB étaient plus résistants.

Mais en l’absence d’essais cliniques chez l’homme, les psychologues affirment que l’effet du CBD sur la dépression reste une hypothèse, et non un traitement fondé sur des preuves.

La CDB permet-il de mieux gérer la douleur ?

Selon le Dr Danesh, il existe deux principaux types de douleur : la douleur musculo-squelettique et la douleur nerveuse. “Il pourrait y avoir un bénéfice pour les deux conditions”, dit-il.

Le problème, c’est qu’il existe des preuves que le CBD est plus efficace contre la douleur lorsqu’il est combiné à un peu de THC, explique le Dr Danesh. “Selon le type de douleur que vous avez, vous pourriez ne faire que du CBD, mais parfois vous avez besoin de CBD et de THC.” Cela rend l’accès à un produit qui vous aidera réellement plus difficile en raison des réglementations différentes dans chaque État et pays.

Il est également difficile de déterminer la quantité à prendre ; le dosage qui soulage la douleur d’un patient peut être très peu efficace pour un autre. “Et tant que nous n’aurons pas pu l’étudier, c’est le Far West”, dit le Dr Danesh.

Le CBD présente-il des risques ?

“Si vous prenez du CBD pur, il n’y a pas vraiment de risques”, a déclaré Marcel Bonn-Miller, professeur adjoint à la Perelman School of Medicine de l’Université de Pennsylvanie. Les effets secondaires de l’essai Epidiolex comprennent la diarrhée, la somnolence, la fatigue, la faiblesse, les éruptions cutanées, la diminution de l’appétit et l’augmentation des enzymes hépatiques. En outre, la quantité de CBD à consommer en une journée, ou tout au long de la grossesse, n’est toujours pas connue.

Cependant, certains produits dérivés du CBD peuvent contenir des substances non désirées. Ainsi, des toxicologues légistes de l’Université du Commonwealth de Virginie ont examiné neuf e-liquides annoncés comme étant des extraits de CBD 100 % naturels. Ils en ont trouvé un avec du dextrométhorphane, ou DXM, utilisé dans les médicaments contre la toux en vente libre et considéré comme créant une dépendance en cas d’abus ; et quatre avec un cannabinoïde synthétique, parfois appelé Spice, qui peut provoquer l’anxiété, la psychose, la tachycardie et la mort, selon une étude réalisée l’année dernière par Forensic Science International.

Des recherches antérieures ont révélé que moins d’un tiers des 84 produits étudiés contenaient la quantité de CBD indiquée sur leur étiquette. Certains utilisateurs de CBD ont également échoué à des tests de drogue lorsque le produit contenait plus de THC que ce qui était indiqué.

Alors, arnaque ou vraie solution de santé ?

“Le CBD n’est pas une arnaque”, a déclaré Yasmin Hurd, directrice de l’Institut de toxicomanie du Mont Sinaï à New York, qui a mené une étude en double aveugle auprès de 42 héroïnomanes en voie de guérison et a constaté que le CBD réduisait à la fois les envies de fumer et l’anxiété liée aux signaux, deux facteurs qui peuvent inciter les gens à recommencer à consommer.

Elle a une valeur médicinale potentielle, mais quand on la met dans du mascara et dans des tampons, pour l’amour de Dieu, pour moi, c’est une arnaque.”

Autres articles à lire

À qui confier le rapatriement de corps lors de la perte d’un proche ?

administrateur

Bien-être : ce que vous devez faire après une activité sportive

Tamby

Liposuccion ou cryolipolyse : quelle méthode vous convient ?

Laurent

Les risques suite à l’injection de toxine botulique

Nathalie

Conseils pour bien choisir son dentiste

sophie

Tabagisme : et si on parlait de la dépendance psychologique ?

administrateur

Leave a Comment