biometrie-humaine.org
Image default
Prévention

Comment prévenir les fuites urinaires ?

Les fuites urinaires surviennent en général chez l’adulte le jour ou la nuit. Ces pertes incontrôlables quand elles se produisent ne sont pas le symptôme d’une maladie, mais des troubles physiques qui peuvent atteindre tout un chacun. L’incontinence touche une femme à partir de 60 ans sur trois dans le monde, les hommes sont de leur côté 1/6, et survient avec l’âge. Toutefois, il y a quelques moyens pour éviter d’être concerné.

Les bonnes habitudes pour prévenir l’incontinence

Tout d’abord, sachez que si vous êtes touché par ces troubles, vous pouvez contenir ses fuites grâce à des couches tena slip, à utiliser au quotidien. Mais avant d’en arriver là, voici quelques comportements à adopter pour les prévenir :

  • surveiller votre poids : en effet, garder son poids de santé évite de créer de la pression continuelle sur votre vessie due au surpoids, ainsi que sur les muscles qui l’entourent ;
  • éviter la cigarette : ne pas fumer est une bonne idée pour éviter la toux chronique qui touche de nombreux fumeurs. Cette toux peut être une cause d’aggravation du trouble urinaire, voire être la cause d’une incontinence occasionnelle ;
  • après un accouchement, il est recommandé aux femmes de travailler leurs muscles pelviens qui ont été très sollicités et distendus pendant la grossesse pour prévenir les risques de problèmes urinaires plus tard ;
  • du côté des hommes, surveiller la santé de sa prostate est nécessaire. En effet, qu’il s’agisse d’un cancer de la prostate ou de problèmes plus bénins comme l’hypertrophie de la prostate ou la prostatite (inflammation), ils peuvent provoquer l’incontinence urinaire s’ils ne sont pas traités ;
  • faire attention à sa médication ou automédication : certaines formules ont pour effet secondaire de causer ou aggraver les troubles urinaires comme les somnifères, les relaxants, les anxiolytiques, les antidépresseurs ou encore certains traitements contre le cancer ou pour le cœur.

Les bonnes habitudes pour ne pas aggraver son incontinence

Parfois, on a beau avoir été prévenant avec son corps, ses troubles apparaissent tout de même quand on prend de l’âge. Dans ce cas, il est tout de même possible de les limiter. La première des choses à faire est de boire de manière adéquate. C’est-à-dire que si votre problème d’incontinence survient surtout la nuit par exemple, évitez donc de trop boire le soir. De la même manière, pour les troubles de la vessie diurnes, ne pas boire ou le faire en quantité réduite lorsque l’on est loin de chez soi ou de possibilités de se rendre dans des toilettes est recommandé. En effet, éviter de se retenir longtemps permet d’éviter la distension des muscles pelviens. Ensuite, réduire sa consommation d’alcool aide également à ne pas aggraver ces troubles physiques tout comme éviter de consommer certains aliments. Les plats trop épicés, les boissons pleines de caféine ou encore les agrumes et les tomates sont autant de produits à limiter ou à bannir de son alimentation. Enfin, prévenir et soigner les infections urinaires vous aidera aussi à ne pas aggraver vos soucis d’incontinence puisque ces infections peuvent provoquer des fuites urinaires.

 

 

Autres articles à lire

Comment choisir son éthylotest ?

Journal

Les précautions à prendre pour lutter contre le Coronavirus

Nathalie Silvin

Le casque anti-bruit au travail… un remède miracle contre les nuisances sonores ?

administrateur

Professionnel de la santé : souscrivez à une mutuelle adaptée

Journal

Comment se sentir bien dans sa maison ?

Christophe

Aperçu sur les moyens de prévention contre la mammite

Nathalie Silvin