Biometrie-humaine.org
Image default
Santé

Quels sont les petits remèdes contre les acouphènes ?

Un fidèle lecteur, Jean, nous a posé une question concernant ce problème: « Bonjour, je n’en peux plus de ces acouphènes. J’ai essayé des thérapies, mais rien ne change et ça me rends très nerveux, en dormant. Je n’entends plus très bien ce qu’on me dit », nous explique-t-il. Comme promis, nous y répondons.

Pour connaitre les astuces contre ces sifflements d’oreilles, il est nécessaire de bien comprendre à quoi ils sont dus.

Qu’est-ce que les acouphènes ?

Les acouphènes affectent 10 à 15 % de la population mondiale. Acouphène vient du grec «Acou» et «Phène», qui signifient «entendre» et «apparaitre». La majorité du temps les acouphènes sont subjectifs c’est-à-dire qu’ils n’apparaissent que dans le système auditif de la personne concernée. Il s’agit donc d’une sensation auditive inaudible pour l’entourage. Le son perçu ressemble à un bourdonnement ou un tintement qui provient soit du crâne, soit d’une des oreilles ou bien des deux. Les personnes atteintes d’acouphènes entendent des sifflements au quotidien et ne perçoivent donc plus le silence.

Les acouphènes peuvent être dus à la répétition d’expositions sonores, à un traumatisme sonore, ou à une surdité liée au vieillissement. Ils peuvent être la cause de différents problèmes de santé (cervicale, cloison nasale, sinus, gorge, hypertension, problème vasculaire etc.). Parfois, il s’agit d’une lésion de l’appareil auditif.

Peut-on se soigner ?

La première chose à faire est de consulter votre médecin généraliste ou mieux, un ORL (Oto-Rhino-Laryngologiste); afin de déterminer les causes et conséquences de vos acouphènes. Dans 25% des cas, les acouphènes sont intolérables et détériorent la vie quotidienne. Malheureusement il n’existe aucun traitement curatif pour les supprimer définitivement. Les traitements qui existent sont à base de vasodilatateurs, anxiolytiques et antidépresseurs. Leur efficacité n’a jamais été prouvée.

Les médecins préconisent surtout un soutien psychologique pour empêcher toutes idées négatives associées aux acouphènes. Les thérapies comportementales et cognitives apprennent aux patients à ne plus focaliser sur le bruit de l’acouphène. Dans 70% des cas cela permet de diminuer la gêne occasionnée.

Si les acouphènes s’accompagnent d’une perte auditive, alors il est possible de porter un appareil auditif classique pour rétablir une bonne audition qui masquera ces sifflements (voire les supprimera).

La stimulation électroacoustique est une technique utilisée par certains ORL pour diminuer les bourdonnements du moins, modifier les connexions au niveau du cerveau pour que le patient ne soit plus gêné par l’acouphène. Cela fonctionne au bout d’un minimum de 6 séances de 30 minutes.

Quelques gestes pour apaiser les acouphènes

Au quotidien, quelques gestes peuvent soulager les acouphènes :

  • Pour s’endormir, les bruits de fond légers masquent les acouphènes : bruits de méditation (plages, vents …), «bruits blancs» (comparables au son d’un téléviseur déréglé), «rose» (ressemblent au bruit de la mer), de la musique classique etc.
  • Il existe aussi des appareils atténuateurs de bruits qui envoient un son correspondant à celui de l’acouphène et donc, le masquent.
  • Les bouchons avec filtres (protection auditive contre les risques de surdité) sont efficaces pour un meilleur confort durant votre sommeil, quand vous avez besoin de vous concentrer et quand vous prenez l’avion.
  • Si vos acouphènes sont continus, occupez-vous l’esprit en lisant, dessinant ou en pratiquant toutes sortes d’activités qui vous empêchent d’y penser.
  • Vous pouvez vous boucher les oreilles, à la manière de l’exercice du «tambour céleste» (médecine chinoise) : avec la paume de la main, en plaquant les doigts à l’arrière du crâne et en plaçant le majeur sur l’index, puis les faire claquer contre le crâne à neuf reprises, en respirant bien. Cela produit un son qui stimule les oreilles et les débouche en rétablissant une bonne transmission des vibrations sonores.
  • Certains pratiquent un exercice de méditation : s’assoir en tailleur pendant 15 minutes, en gardant les yeux fermés et respirant, tout en visualisant sa respiration.
  • D’autres personnes utilisent la sophrologie (technique de développement personnelle) pour apprendre à oublier le bruit.

Ces quelques conseils vous ont-ils aidé à diminuer ces bruits parasites ?

Autres articles à lire

Chirurgie esthétique en Tunisie

Emmanuel

Comment améliorer sa vie ?

Laurent

Les huiles essentielles : quels sont leurs bienfaits sur la santé ?

Tamby

12 Autres utilisations de l’oignon qui vous surprendront

vtianaharivelo@gmail.com

Eviter le diabète : 7 astuces

Tamby

Comment bien organiser la sécurité médicale en entreprise ?

administrateur