biometrie-humaine.org
Image default
Nutrition

Petit Suisse : Comprendre son apport calorique pour une alimentation équilibrée chez les enfants

Connaissez-vous le petit-suisse, ce fromage frais, moulé en forme cylindrique, d’un blanc pur et enveloppé dans du papier, que l’on retrouve souvent dans des pots en plastique ? Sa texture onctueuse provient de l’ajout de crème fraîche au lait. En dépit de sa réputation d’aliment calorique, notamment lorsqu’on le mesure face aux yaourts ou au fromage blanc, un petit-suisse contient en réalité entre 9 % et 18 % de matières grasses sur son poids total. C’est bien moins que ce que pourrait laisser croire son taux de matières grasses « extrait sec », qui exclut l’eau et monte jusqu’à 60 %. Pour les amateurs de versions moins riches, des petits suisses à 0% de MG sont disponibles, même si leur saveur est un peu altérée.

  • Teneur en matières grasses plus faible qu’il n’y paraît.
  • Versions allégées offertes sur le marché.
  • Sa confection inclut lait et crème fraîche pour une texture moelleuse.

Quelle est l’origine du petit suisse ?

Voici l’essentiel concernant le fameux petit-suisse :

  • Il est originaire de Normandie, en France, malgré son appellation qui suggère une provenance suisse.
  • Son invention remonte à 1850 et serait due à un employé originaire de Suisse travaillant dans une laiterie française.
  • La particularité de sa méthode de fabrication réside dans l’ajout de crème en début de processus, contrairement aux techniques habituelles.
  • L’important, c’est que ce fromage soit délicieux !

Et pour avoir un ton amical, n’oublions pas : peu importe ses origines, ce qui compte c’est le plaisir qu’on a à déguster notre petit-suisse !

Quantité de calories contenues dans les petits-suisses

Le taux de matières grasses d’un petit suisse varie en fonction de la composition du lait utilisé, influençant ainsi son apport en calories. Avec du lait demi écrémé, on obtient un petit suisse contenant 20 % de matières grasses, 40% si l’on utilise du lait entier, et jusqu’à 60% lorsqu’il est enrichi avec de la crème. Néanmoins, cet apport en graisses reste modéré car il se base sur la matière sèche et le produit contient une grande quantité d’humidité.

  • Gervais : 143 kcal pour 100g, 9,5 g de lipides, 9,3 g de protéines et 4,3 g de glucides.
  • Yaourt nature : seulement 47 kcal.
  • Fromage blanc : 84 kcal.
  • Faisselle : environ 88 kcal/100g.

Comparativement aux autres produits laitiers comme le yaourt nature et le fromage blanc, le petit suisse Gervais, même fait à partir de lait écrémé et de crème pasteurisés, a un apport calorique plus élevé.

Les bienfaits méconnus du petit suisse !

Le petit-suisse se révèle être une source de calcium de qualité et inclut des vitamines A, D ainsi que du groupe B. Sa faible teneur en sodium (0,08 g/100 g) le rend particulièrement adapté aux personnes suivant un régime sans sel, qui doivent souvent renoncer au fromage pour cette raison. Pour ceux qui font attention à leur apport en graisses saturées et à leur taux de cholestérol, il est conseillé de choisir une option moins riche en matières grasses. Les sportifs seront ravis d’apprendre que le petit-suisse contient des protéines de bonne qualité, essentielles pour leur régime alimentaire.

  • Faible en sodium, idéal pour les régimes sans sel.
  • Riche en protéines de qualité, parfait pour les athlètes.
  • Contient des vitamines essentielles A, D et du groupe B.
  • Source importante de calcium.
  • Choix judicieux pour réduire la consommation de graisses saturées.

Si vous êtes attentif à votre consommation de sel et de graisses saturées, privilégiez le petit-suisse, bénéfique pour votre santé et votre alimentation.

Conseils pour savourer un petit-suisse correctement

Pour savourer au mieux le petit suisse, laissez-le se réchauffer à température ambiante avant de le consommer, cela exalte les saveurs lactées. Vous pouvez l’apprécier seul ou l’agrémenter selon vos goûts avec des accompagnements variés tels que du sucre, du miel, de la confiture ou des fruits frais comme les framboises et les fraises. Lorsque vous achetez des petits-suisses en supermarché, veillez à choisir un pack avec une date limite de consommation (DLC) assez éloignée de la date d’achat, bien que ces produits puissent souvent être consommés bien après cette date si conservés dans un réfrigérateur dont la température est maintenue entre 4 et 6°C. Soyez attentif au pourcentage de matière grasse, sachant qu’il existe des options à 0%.

  • Vérifiez la DLC et le % de matière grasse lors de l’achat.
  • Conservez au frais entre 4 et 6°C pour une durée prolongée au-delà de la DLC.
  • Dégustez à température ambiante avec sucre, miel, confiture, ou fruits.

En quoi diffèrent les petits-suisses des yaourts ?

  • On distingue le yaourt, fermenté grâce à deux souches bactériennes spécifiques, d’un petit-suisse qui est un fromage frais fait avec de la présure.
  • Le yaourt nature (sans sucre ni arômes ajoutés) est moins calorique et peut être consommé plus librement que le petit-suisse.
  • Il est important de bien choisir son yaourt, en privilégiant ceux qui sont naturels et non enrichis en sucre ou aromatisés.

Le Petit-suisse est-il responsable d’une prise de poids ?

Voici ce que vous devez retenir :

  • Pour éviter de grossir, limitez votre consommation calorique.
  • Privilégiez les petits suisses sans matières grasses si vous faites attention à votre ligne.
  • Le petit suisse est recommandé dans le cadre du régime Dukan, grâce à sa haute teneur en protéines.
  • Lorsque vous suivez un régime hyper-protéiné, optez pour les versions allégées à 0 % de matières grasses.
  • Méfiez-vous des petits-suisses aux fruits comme Danonino ou Petits Filous, qui contiennent beaucoup de sucre (environ un morceau par pot).

Pour se faire plaisir, sans excès, un pot de petit suisse de temps en temps est tout à fait acceptable.

Quelle est la raison de la présence d’un papier entourant les petits-suisses ?

Le rôle de la bande de papier entourant le petit suisse reste crucial pour sa conservation. À l’origine, ce dispositif servait à :

  • Faciliter l’évaporation de l’eau
  • Maintenir le fromage frais plus longtemps
  • Éviter que les fromages ne collent entre eux

Aujourd’hui, même avec un emballage en plastique, la bande joue toujours son rôle en empêchant le fromage de coller aux doigts et en conservant son moelleux. De plus, le papier est traité avec un additif approuvé et sûr pour éviter le développement de moisissures.

Autres articles à lire

Comment maigrir du visage : guide complet

administrateur

Quels avantages y a t-il à opter pour une livraison de viande casher ?

administrateur

Ne négligez pas votre alimentation si vous êtes atteint d’un cancer

Journal

Comprendre les Calories des Lentilles Cuites : Guide Nutritionnel Complet

administrateur

Calories et Nutrition : Décryptage des Valeurs Énergétiques des Différentes Pizzas

administrateur

Calories du melon

administrateur