Biometrie-humaine.org
Image default
Santé

Comment bien organiser la sécurité médicale en entreprise ?

Quel que soit le secteur d’activité dans lequel vous évoluez, la santé et la sécurité des employés doit retenir toute l’attention d’un chef d’entreprise. Garante du bien-être des collaborateurs, mais aussi importante pour assurer la productivité et la continuité de l’activité, la sécurité médicale est un point capital à prendre en compte. Comment donc l’organiser afin qu’elle soit efficace ? Nous vous disons tout.

Mettre à disposition du matériel de premiers secours

La mise à disposition d’une trousse de premiers secours est une obligation pour toutes les entreprises. Sa composition va dépendre de l’activité, du nombre d’employés, mais aussi des risques encourus lors de l’exercice de l’activité. Le médecin du travail va avoir un rôle prépondérant, car c’est à lui que revient la tâche de devoir informer les dirigeants sur le matériel de premiers secours dont ils doivent s’équiper.

Ainsi, il existe des équipements indispensables comme le défibrillateur, le matériel pour soigner les brûlures et les plaies, mais aussi plus récemment des tests de dépistage au COVID-19 ou encore des masques et gel hydroalcoolique. Tous ces articles sont à retrouver sur Securimed et peuvent être mis en place dans tous types d’entreprises.

Rendre aisé l’accès au matériel de premiers secours

Afin d’assurer l’efficacité de la sécurité médicale mise en place en entreprise, il est important que le personnel soit formé à son utilisation. En effet, certains dispositifs exigent une prise en main adaptée pour pouvoir assurer la sécurité en cas d’accident professionnel. Pour les entreprises de plus de 200 employés, la législation prévoit la présence d’un médecin d’entreprise. Une trousse de secours ou l’armoire à pharmacie en entreprise doit aussi être facilement accessible à tous.

Ainsi, le matériel destiné à prodiguer les premiers secours doit être placé dans un endroit prévu à cet effet. Il doit être reconnaissable et accessible aux secours et dans certains secteurs d’activité situé à proximité des endroits à risque. Le matériel assurant la sécurité médicale doit aussi être marqué de signaux comme l’exige l’arrêté du 4 novembre 1993.

Autres articles à lire

Activités aquatiques : quelles options et quels sont les atouts?

Emmanuel

Le lifting des bras (brachioplastie), comment ça marche ?

administrateur

Que savoir de la gestion du tiers payant des professionnels de santé libéraux ?

administrateur

Comment soigne-t-on la polyarthrite rhumatoïde ?

Journal

Tabagisme : et si on parlait de la dépendance psychologique ?

administrateur

Secours d’urgence : tout savoir sur le défibrillateur

Journal

Leave a Comment