Maman et Bébé

Tout savoir sur le congé maternité d’une femme dans le bâtiment

Tout savoir sur le congé maternité d’une femme dans le bâtiment
5 (100%) 5 votes

Chef d’entreprise, conjointe-collaboratrice ou salariée dans le secteur du BTP, vous attendez un heureux évènement ? Félicitations ! Afin d’envisager sereinement l’arrivée de votre nouveau-né et votre vie de future maman, nous faisons le point sur vos droits pour le congé maternité en tant que femme du bâtiment.

Quelle est la durée du congé maternité pour les femmes dans le bâtiment ?

Le congé maternité se divise en deux périodes : le congé prénatal (avant l’accouchement) et le congé postnatal (après l’accouchement). Depuis 2019, toutes les femmes bénéficient d’un congé maternité unique, quels que soient leur statut et leur secteur d’activité. Sa durée légale, fixée par le Code du travail (article L.1225-17), dépend du nombre d’enfants que vous attendez et de votre situation familiale.

Pour une grossesse simple et s’il s’agit de votre premier ou deuxième bébé, le congé maternité dure 16 semaines (6 avant la naissance et 10 après). Si vous êtes enceinte de votre troisième enfant, vous avez droit à 26 semaines de repos, 8 en prénatal et 18 en postnatal. Si vous attendez des jumeaux, votre congé maternité est allongé à 34 semaines : 12 avant l’accouchement et 22 après. Enfin, pour des triplés ou plus, la loi prévoit 46 semaines de congé (24 en prénatal et 22 en postnatal).

Si vous le souhaitez et qu’aucune contre-indication médicale ne s’y oppose, il est possible de reporter une partie de votre congé prénatal sur la période postnatale, dans la limite de 3 semaines. En cas de grossesse à risque, vous pouvez également bénéficier d’un congé pathologique sur prescription de votre médecin. Si vous accouchez avant la date prévue, la durée totale de votre congé maternité reste la même.

Comment est indemnisé le congé maternité dans le BTP ?

Pour les salariées, la convention collective du bâtiment octroie le maintien du salaire sous condition d’ancienneté : 1 mois pour les ouvrières de moins de 25 ans et les apprenties, 3 mois pour les ouvrières de plus de 25 ans, 1 an pour les cadres et ETAM (employés, techniciens et agents de maîtrise). Dans ce cas l’employeur est directement remboursé par l’assurance-maladie via le mécanisme de subrogation. À défaut, vous percevrez les indemnités journalières de la sécurité sociale.

En tant qu’indépendante, vous pouvez prétendre à des prestations maternité si vous cessez votre activité professionnelle pendant 8 semaines minimum, dont 6 après l’accouchement. À l’allocation forfaitaire de repos maternel s’ajoutent des indemnités journalières d’interruption d’activité pour les dirigeantes ou associées justifiant de 10 mois d’affiliation, ou une indemnité de remplacement pour les conjointes-collaboratrices d’un travailleur non salarié.

Quel que soit votre statut, vous aurez peut-être besoin d’une complémentaire santé pour couvrir tous les frais liés à votre grossesse et profiter de votre maternité en toute sérénité. Créé par SMAVie, mutuelle d’assurances pour les professionnels du BTP, le site Elles Assurent vous accompagne dans cette étape si importante de votre vie et vous aide à faire les meilleurs choix selon votre situation.

Pour plus d’informations sur le congé maternité des femmes du bâtiment, veuillez cliquer sur le lien suivant : https://www.ellesassurent.fr/conge-maternite-femme-batiment-recherche

Related posts

Le babyphone pour garder un œil sur son bébé à distance

Conservation du lait maternel : ce qu’il faut savoir

Quels chaussons pour bébé ?

Leave a Comment